loading

Le luxe ne connaît pas la crise à Tel Aviv

Le marché de l’immobilier de prestige se porte à merveille  L’acquisition de biens immobiliers d’un prix supérieur à 15 millions de shekels a fait un bond de près de 50% entre 2020 et 2021.Et bien que Tel Aviv soit classée parmi les villes les plus chères au monde, la métropole reste la plus prisée de tout Israël en arrivant en tête des achats de biens immobiliers de prestige avec 61 acquisitions. Arrive, loin derrière, Jérusalem avec 15 opérations, 8 pour Herzliya, 4 pour Savyon et 2 à Ramat Hasharon. Centre financier et ville balnéaire, Tel Aviv voit fleurir de nombreux penthouses de luxe et des appartements exclusifs dotés des meilleures prestations (salle de sport, spa, piscine, parking électrique, service de gardiennage ouvert 24h/24, etc.) Souvent situés dans des gratte-ciels modernes, Les appartements de luxe sont devenus le bien le plus demandé par les résidents locaux et par les touristes et investisseurs étrangers qui cherchent avant tout des appartements haut de gamme, spacieux dans des tours de prestige, construits selon les plus hauts standards de qualité (appartement équipé dernier cri et désigné par de grands architectes et terrasses avec vue panoramique sur les toits de la ville ou sur la mer).   Le marché hôtelier n’est pas en reste… avec l’ouverture récente de l’hôtel de luxe David Kempinski Situé en front de mer, surplombant la promenade, ce gratte-ciel flambant neuf avec ses 34 étages, propose 250 chambres, 43 suites exécutives et 14 autres spéciales dont une suite de 380 m2 sur 3 étages avec piscine à débordement, une terrasse de 100m2 vue mer, un piano à queue, un bar, un sauna une salle de fitness, bref un service digne des hôtels les plus prestigieux du monde avec majordome et voiture de luxe avec chauffeur. Le prix d’une chambre supérieure commence à 2000 nis la nuit, les suites quant à elles débutent aux alentours des 8000 nis la nuit, et pour les plus luxueuses d’entre elles, il faudra compter pas moins de 20 000 nis par nuitée.  L’hôtel propose des installations et des services de haut standing, dont 2 salles d’événements ultra moderne, un spa avec onze salles de soins, 5 restaurants haut de gamme, un bar à cigares et un autre à whisky.  Vous l’aurez compris, l’hôtel Kempinski deviendra sans aucun doute le porte-étendard de l’offre hôtelière de luxe de Tel Aviv, en apportant tout son savoir-faire, ses 125 ans d’hospitalité européenne et ses 5 étoiles à notre chère Tel Aviv. Réputée pour être une des destinations au monde les plus dynamiques attirant ainsi un large éventail de voyageurs internationaux à la recherche d’une expérience culturelle et de loisirs uniques.  Le marché des montres de luxe est lui aussi en plein essor Les marques de montres de luxe commencent à s’installer et les exportations de montres Suisse vers Israël ont augmenté de 4,1% soit 52,6 millions de Francs Suisses (57,1 millions de dollars) en 2021. Avec notamment l’arrivée d’un des plus grands horlogers du monde, Audemars Piguet, qui a ouvert une maison en plein cœur de Tel Aviv sur la célèbre avenue Rothschild. Hormis les montres dites “militaires” traditionnellement offertes avant l’entrée au service dans les forces de défenses israéliennes, les montres Rolex, Omega ou Patek Philippe seraient parmi les plus recherchées en Israël.  En plus de son secteur technologique en pleine croissance qui attire les acheteurs étrangers des quatre coins du monde, Israël disposerait d’un des ratios de milliardaires par habitant les plus élevés au monde, créant ainsi beaucoup de millionnaires locaux « récents », selon Edahn Golan, analyste de l’industrie du diamant.  Même si Jérusalem séduit majoritairement des touristes juifs d’Amérique, d’Europe ou encore de Russie et que la ville d’Eilat est très populaire pour son exemption de la TVA de 17%, Tel Aviv reste incontestablement le centre du luxe, de la mode et des affaires.  Le secteur du luxe est en pleine expansion et parmi les projets les plus ambitieux et prestigieux de Tel Aviv, le Mandarin Oriental verra le jour d’ici 2025. Situé en face de l’ancien Dolphinarium, sur la promenade longeant la mer, ce bijou architectural composé d’un nouvel hôtel et de résidences de luxe, incarne la promesse d’une vue imprenable où tout a été conçu aux normes les plus exigeantes en termes d’architecture moderne jusqu’au moindre détail, pour offrir une expérience résidentielle d’exception avec le plus haut niveau de confort, de luxe et de qualité de vie.

Read More »

Israël dans le TOP 10 des pays les plus heureux du monde

Heureux comme les israéliens !  Chaque année le rapport de l’organisation des Nations Unies, appelé World Happiness Report, dévoile son classement des pays les plus heureux au monde. Et cette année 2022, Israël se retrouve à la 9ème place sur 150 pays évalués. La startup Nation remporte un bon score en matière d’économie, de progrès technologiques, d’influence culturelle ou encore de qualité de vie. Une belle progression de 3 points par rapport à l’an dernier, où l’Etat hébreu occupait la 11e place et la 14e place en 2020.  Un très bon score pour Israël  Pour la cinquième fois consécutive, la Finlande arrive en tête. La nation nordique est plébiscitée pour sa faible criminalité, le peu d’inégalités, des services publics performants et une confiance élevée envers les autorités.  Si ce sont les pays nordiques et d’Europe du Nord qui dominent largement le classement, Israël, seul pays du Moyen Orient, trône fièrement et trouve sa place dans le top 10 des pays les plus heureux du monde, loin devant la France (qui se retrouve 20ème), battant même l’Australie et la Nouvelle-Zélande.   En fin de liste, on retrouve l’Afghanistan qui occupe la même place depuis plusieurs années déjà.  Ce classement basé sur six facteurs étudie le niveau de bonheur à travers la planète depuis 2012. Parmi les critères évalués : le PIB / habitant, l’espérance de vie en bonne santé, la liberté, la générosité, l’aide sociale et la perception de la corruption au sein du gouvernement ou dans le milieu des affaires.  Israël fait figure de bon élève en terme de qualité de vie  Malgré des temps difficiles liés au coronavirus, Israël a su faire face à la crise sanitaire et économique grâce notamment à son secteur technologique en plein essor qui a permis au pays de remonter dans son classement du PIB / habitant. La récente montée du shekel s’explique, par ailleurs, par la vitalité de l’économie nationale et des investissements étrangers notamment dans les secteurs de la high-tech et de l’immobilier. Le taux de chômage est relativement faible (aux alentours de 3,9%) et le revenu moyen mensuel brut est d’environ 11 500 nis (soit quasi 3300 euros).   D’un point de vue sécuritaire, Israël est l’un des seuls pays au monde à parvenir à combattre le terrorisme et compte peu de crimes et de délits sur son territoire. Dans le domaine politico-social, Israël est là aussi en très bonne place parmi les pays de l’OCDE, véritable culte de la démocratie et de la liberté, le pays attire toujours plus, avec son taux d’ensoleillement élevé à l’année, Israël représente un vrai eldorado pour qui voudrait s’installer dans un pays où il fait bon vivre ! 

Read More »

La flambée des prix de l’immobilier à Tel Aviv se poursuit

2021, une année historique !  2021 aura été extrêmement florissante pour l’immobilier. Une aubaine pour certains, une dure réalité pour d’autres, où en effet, la demande d’appartements a augmenté de façon exponentielle dans de nombreuses villes d’Israël. Selon un sondage du Bureau central des statistiques, 56 060 nouveaux appartements ont été vendus sur l’ensemble du territoire en 2021, soit une augmentation de 37,3% par rapport à 2020. Une flambée des prix qui a marqué la plus forte augmentation depuis 2010.  Sans grande surprise, Tel Aviv arrive en tête et atteint de nouveaux records dans le nombre de ventes et dans les prix des biens immobiliers. Alors qu’elle était la 5éme en 2020, la métropole animée prend la première place du classement des villes les plus chères du monde selon, le magazine britannique, The Economist. Le prix du mètre carré atteint désormais pas moins de 65 000 nis (près de 18 000 euros) et peut monter jusqu’à 100 000 nis du mètre pour un penthouse (près de 27 400 euros).     Le prix des appartements continue de monter en flèche  Un bond de 1,5% a été enregistré en seulement un mois entre novembre et décembre 2021, soit une hausse globale de 11,3% sur l’année écoulée par rapport à la même période l’an dernier. La vente d’appartements neufs en Israël est en perpétuelle augmentation et poursuit sa course folle en 2022.  À Tel Aviv 4111 ventes de biens neufs ont été enregistrées, une hausse de 35,8% par rapport à 2020. Ashkelon comptabilise 4070 ventes, soit une augmentation de 51,1%, suivi de Jérusalem qui enregistre 2848 ventes de biens neufs, une hausse de 114,8% par rapport à l’année précédente.  C’est le centre du pays qui a connu la plus forte demande de nouveaux appartements avec 25,7% du total national, suivi par Tel Aviv avec 21,8% a indiqué le bureau central des statistiques. Le nombre de nouveaux appartements vendus représentait 79,5% de la demande nationale l’an dernier. À Tel Aviv, ce chiffre s’élevait à 93,3%, à Haïfa 82,4%, dans le centre du pays 81,7% et à Jérusalem 81,3%.  La capitale économique reste donc en tête des ventes de nouveaux appartements. Et si la ville balnéaire est le marché du logement le plus demandé, c’est aussi le plus cher du pays où le prix moyen d’un appartement de 4 pièces de 100 m2 atteint pas moins de 6 500 000 nis.  L’immobilier de luxe gagne du terrain Mais Tel Aviv se démarque surtout pour son immobilier haut de gamme. Depuis le début de la crise, une nouvelle tendance se dessine… Les destinations en bord de mer deviennent de plus en plus attractives en termes d’investissements immobiliers et Israël arrive première de la hausse des prix de biens de prestige avec une augmentation de 345% en 10 ans, loin devant la Suisse avec une hausse de 165,5% ou encore la France avec son augmentation de 100,5%.  Un record pour la ville blanche, qui avec sa douceur de vivre, son climat et ses startup en font un des endroits les plus prisés et attractifs au monde pour des projets de luxe et de résidences d’exceptions. 

Read More »

Penthouses are popular in Israel ! 

The demand and the price of penthouses in most Israeli cities has risen sharply, especially since the beginning of the coronavirus epidemic, and it continues to rise rapidly. This is due to Israelis need for more space, more privacy and prestige…  The penthouse, a house in the skies Penthouse apartments have several advantages in addition to space and comfort. Located on the top floor of a building and with patio doors, they offer the most breathtaking views of the sea or the roofs of the city. They have large patios, a criterion increasingly appreciated by large families who like to entertain their guests. The patio becomes a convivial space for a dinner in front of a starry sky or a sunny afternoon. Residents often like to install a pool house with barbecue, deck chairs, and a jacuzzi for the trendier ones. The exterior becomes a real living space and all these amenities give these patio-apartments class and prestige. Buying a penthouse today has become one of the biggest investments in the contemporary real estate market. Moreover, penthouses are preferred to detached houses with garden, simply because they allow you to benefit from the services offered by the building, unlike a single-storey dwelling where there is no gym, no janitor and you have to maintain the garden yourself. The target-market for penthouses There are two main groups: on the one hand, homeowners who are looking for bigger homes to accommodate their large families. In Israel, most new apartments have no more than 4 or 5 rooms, 6 rooms are extremely rare and for families with more than 5 children, the penthouse meets this need for space. And then there are the foreign residents with high purchasing power, who acquire a penthouse both as a financial investment and as a pied-à-terre for when they decide to make aliyah.  Penthouse prices soar In recent years many Israelis are looking to upgrade their homes and many are opting to buy a penthouse. According to an article published in Haaretz, an analysis of data from Israel’s number one real estate listing site “Yad2” reveals that in the first three quarters of 2021, demand for penthouses rose by tens of percent in Israel’s 30 major cities, and as a result, prices also rose. Unsurprisingly, by the end of September 2021, Tel Aviv remained the most expensive city. An average second-hand penthouse in the city cost 6 million shekels, a 4% increase over 2019, according to Yad2 data. The second most expensive locality is Givatayim, a suburb near Tel Aviv, where the average price of a penthouse was 4.74 million shekels, followed by Hod Hasharon at 3.92 million shekels, followed by Herzliya at 3.81 million shekels on average and Ra’anana at 3.65 million shekels. Between 2019 and 2021, the average price of penthouses throughout Israel increased by 8% to an average of 2.75 million shekels, while the prices of socalled « standard » apartments throughout the country increased by 4%, reaching 1.79 million shekels.  An increase that continues in 2022, where the prices of penthouses in the heart of Tel Aviv is reaching prices rarely equaled … For a penthouse of 100 to 140 m2 with patio, it will now cost about 8 million shekels …   

Read More »

Les penthouses ont la cote en Israël !

La demande et le prix des penthouses dans la plupart des villes israéliennes a fortement augmenté, notamment depuis le début de l’épidémie de coronavirus et poursuit sa course folle. Un constat qui s’explique par le besoin des Israéliens d’avoir plus d’espace, d’intimité et de prestige…   Le penthouse une maison dans les airs  Les appartements penthouse présentent de nombreux avantages, outre l’espace et leur confort, situés au dernier étage d’un immeuble, ils offrent les vues les plus imprenables sur mer ou sur les toits de la ville avec des baies vitrées du sol au plafond. Ils disposent de grandes terrasses, un critère de plus en plus apprécié par les familles nombreuses qui aiment recevoir leurs invités. La terrasse devient un espace convivial pour un dîner devant un ciel étoilé ou une après-midi ensoleillée. Bien souvent les résidents aiment installer un coin pool house avec barbecue, des chaises longues et un jacuzzi pour les plus trendy. L’extérieur devient un véritable espace de vie et toutes ces commodités confèrent à ces appartements-terrasses un certain standing. Acquérir aujourd’hui un penthouse est devenu un des plus grands investissements du marché immobilier contemporain.  D’ailleurs, les penthouses sont préférés aux maisons individuelles avec jardin pour la simple et bonne raison qu’ils permettent de bénéficier des services offerts par l’immeuble, contrairement à une maison de plain-pied, où il n’y a ni salle de gym, ni gardien et qu’il faut en plus entretenir le jardin.  Le marché cible des penthouses Deux groupes principaux se distinguent, d’un côté les propriétaires qui recherchent des habitats plus grands pour accueillir leur famille nombreuse. En Israël, la plupart des nouveaux appartements ne disposent pas plus de 4 ou 5 pièces, les 6 pièces sont extrêmement rares et pour les familles de plus de 5 enfants, le penthouse répond à ce besoin de place. Et puis, les résidents étrangers avec un fort pouvoir d’achat, qui acquièrent un penthouse aussi bien comme investissement financier que comme pied-à-terre lorsqu’ils décideront de faire l’alya.  Les prix des penthouses s’envolent  Ces dernières années de nombreux Israéliens cherchent à améliorer leur maison et nombreux sont ceux qui optent pour l’achat d’un penthouse. Selon un article publié sur Haaretz, une analyse des données du site d’annonces immobilières numéro 1 en Israël “Yad2” révèle qu’au cours des trois premiers trimestres de 2021, la demande de penthouse a grimpé de plusieurs dizaines de pour cent dans les 30 grandes villes d’Israël et que par conséquent, les prix ont eux aussi augmenté.Sans grand étonnement, à la fin du mois de septembre 2021, Tel Aviv demeurait la ville la plus chère. Un penthouse d’occasion moyen dans la ville coûtait 6 millions de shekels, soit une augmentation de 4% par rapport à 2019, selon les données Yad2.La deuxième localité la plus chère est à Givatayim, une banlieue proche de Tel Aviv, où le prix moyen d’un penthouse était de 4,74 millions de shekels, venait ensuite Hod Hasharon à 3,92 millions de shekels suivi de Herzliya à 3,81 millions de shekels en moyenne et Ra’anana à 3,65 millions de shekels.  Entre 2019 et 2021, le prix moyen des penthouses dans tout Israël a augmenté de 8% pour atteindre 2,75 millions de shekels en moyenne, tandis que les prix des appartements dits « standards » dans tout le pays ont augmenté de 4% pour atteindre 1,79 million de shekels.  Une augmentation qui se poursuit en 2022, où les prix des penthouses en plein cœur de Tel Aviv atteignent des prix rarement égalés… Pour un penthouse de 100 à 140 m2 avec terrasse, il faudra désormais débourser environ 8 millions de shekels… 

Read More »

Record of Exits in Israel’s high tech industry.

2021 has been an exceptional year for the Israeli technology industry, with the number of exits soaring by 520% and reaching a remarkable $82.4 billion. These exits are the country’s pride and a sign that the « Startup Nation », increasingly known as the « Exit Nation », has become a key player and an essential partner in world innovation. All mergers, acquisitions and IPO deals far exceed the 2020 values of $17.4 billion, according to an annual report published by the consulting firm PwC Israel. The boom in acquisition deals. So far, the number of exits for 2021 stands at 171 deals, compared to last year’s 60. Out of these, there were 99 acquisitions which totaled $11.5 billion and 72 IPOs, 45 of which were conducted on the Tel Aviv Stock Exchange. That’s an increase of 180% compared to 2020.An example among these acquisitions is the Israeli online genealogy platform MyHeritage, which was bought on February 24th, 2021 by the Californian investment fund Francisco Partners. The sale was estimated at $600 million. Despite selling his startup, Myheritage’s founding CEO Gilad Japhet, indicated that he would continue to run the company and that the offices and factories would remain in Israel and abroad to ensure its growth. 2021 has set records in terms of funding for Israeli technology companies, with a total of $22.1 billion in investments from January to November, and the entry of Unicorn companies, listed at over $1 billion. 35 new Israeli unicorns in 2021. Unicorns are high-tech companies or startups that are valued at at least $1 billion, or over 3 billion shekels. Less than 1% of startups achieve this, they are so rare that they are called unicorns. At the beginning of December there were more than 900 unicorns in the world, 79 of which were founded by Israelis, with a combined value of $228 billion.This year, Israel is again in pole position in terms of unicorns per capita. Their number more than doubled, with 35 new unicorn companies in 2021 (according to a report by Deloitte Catalyst).Israeli unicorns cover many fields: business productivity with the famous startups Taboola, valued at $2.6 billion, or monday.com listed at $6.8 billion since its IPO; Medicine, with Orcam (born within Mobileye, one of the largest exits in Israel’s history) or Rewalk.Among the most famous unicorns, let’s not forget Waze, which was bought for more than 1 billion dollars by Google, a dazzling success. The Hebrew State allows its most beautiful technological nuggets to be bought by foreign groups and world leaders. Keen on exits, each year, the Israeli high-tech sector sets new records in terms of mergers and acquisitions. But more so, there is also an increase in the number of Israeli startups being acquired by Israel-based companies. It seems the new generation of entrepreneurs is looking to create great companies that hold promise for Israel’s future.

Read More »

Login Account

Already a Tayta Customer?

Invaild email address.

6 or more characters, letters and numbers. Must contain at least one number.

Your information will nerver be shared with any third party.